Les quantités de lait et de concentrés consommées en phase lactée influencent-elles la future carrière
notre étude

Les quantités de lait et de concentrés consommées en phase lactée influencent-elles la future carrière

Modifié le :
9
September
2022

La consommation de lait et de concentrés au cours de la période lactée a été mesurée individuellement pour 625 femelles Prim’Holstein nées entre 2000 et 2018. Elles ont consommé en moyenne 250 litres de lait (aliment d’allaitement, lait entier ou lait non commercialisable de la 1ère semaine de lactation) et 44 kg bruts de concentrés au cours de la période lactée, de la naissance jusqu’à 9 semaines d’âge (Fig. 1).
Les plans lactés pratiqués à la ferme des Trinottières proposaient l’équivalent de 230 litres de lait entier/génisse pour les moins généreux mais atteignaient l’équivalent de 330 litres de lait entier/génisse pour les plus généreux ! Ils étaient proposés en 2 distributions/jour ou en 1 seule buvée/jour, le matin. Le concentré est distribué à volonté à partir de la 2ème semaine d’âge. Les 2/3 des génisses en ingèrent entre 26 et 54 kg au cours de la phase lactée.

Fig1 - Quantité de Matière Sèche consommée par les veaux femelle durant la phase lactée

Les quantités de lait et de concentrés consommées en phase lactée influencent-elles la future carrièreLes quantités de lait et de concentrés consommées en phase lactée influencent-elles la future carrièreLes quantités de lait et de concentrés consommées en phase lactée influencent-elles la future carrière

Chiffres clés

  • 250 Litres de lait
  • et
  • 44 Kg de concentrés
  • consommés en moyenne par les veaux femelles en phase lactée

Méthodologie

De nombreux plans lactés ont été testés à la ferme expérimentale des Trinottières.

Leur but : simplifier le travail de l’éleveur, tout en assurant de bonnes performances technico-économiques. ainsi, des plans lactés simplifiés associés à un sevrage précoce à 8 semaines d’âge ont été testés. Pour les valider, nous avons comparé les performances des femelles Prim’Holstein nées à la ferme  expérimentale des Trinottières entre 2000 et 2018 en fonction des quantités de lait et de concentrés consommées durant la phase lactée.

Les résultats des Trino

Plus les génisses consomment en phase lactée, plus elles sont lourdes au sevrage ...

Un kilo de matière sèche ingérée en plus sur la totalité de la phase lactée augmente le poids vif au sevrage de 0,7 kg. Les génisses qui ont consommé le plus sont donc plus lourdes au sevrage (Fig. 2). Cette consommation accrue est souvent associée à une phase lactée plus longue (d’environ 10 jours).

Fig. 2 - Poids au sevrage en fonction de la Matière Sèche ingérée durant la phase lactée (lait+concentré) (N=402)

... Mais pas après 15 mois et ne produisent pas plus de lait en 1ère lactation

L’avance prise au sevrage par les génisses ayant consommé le plus en phase lactée s’estompe avec l’âge. À 15 mois, on n’enregistre plus de différence de poids entre les génisses (Fig. 3). L’âge au 1er vêlage n’est pas modifié. Les performances de production en 1ère lactation sont les mêmes, quelle que soit la quantité ingérée durant la phase lactée (Fig. 4).

Fig. 3 - Poids à 15 mois en fonction de la Matière Sèche ingérée durant la phase lactée (lait+concentré) (N=402)
Fig. 4 - Lait 365 jours en 1ère lactation enfonction de la Matière Sèche ingérée durant la phase lactée (lait+concentré) (N=402)

Les clés de la réussite

Un plan lacté en une seule buvée par jour et un sevrage précoce permettent d’économiser du lait et de réduire le temps de travail. Pour y parvenir, sans dégrader les performances ultérieures (lait et reproduction), quelques règles essentielles doivent être respectées :

  • de l’eau de boisson de qualité toujours à disposition.
  • 2 kg/jour de concentrés consommés au moment du sevrage.
  • 2,5 kg à 3 kg de concentré/jour (avec du foin) du sevrage jusqu’à la mise à l’herbe à 6 mois (distribution 2 fois par jour au cornadis).
  • Maintien d’un apport de 1 kg de concentré durant la 1ère saison de pâturage.


Ce plan lacté simplifié permet ainsi d’économiser jusqu’à 150 litres de lait/génisse élevée et de réduire le temps de travail de 1,5 heure/semaine pour 10 veaux.

Télécharger l'étude au format PDF

Les génisses sont capables de vêler à 24 mois et d’atteindre un bon niveau de production en 1ère lactation avec des plans lactés économes en lait à condition de leur proposer du concentré en phase lactée et de leur offrir une ration suffisamment riche en phase de post-sevrage.

Contact techniques

David Plouzin

david.plouzin@maine-et-loire.chambagri.fr

Julien Jurquet

julien.jurquet@idele.fr

AVEC LE SOUTIEN